Clermonde

images/artist-category/cat-clermonde.jpg

Un long passage à travers la « représentation » des images. Quarante années d’une vie de peintre… Toujours le questionnement de l’au-delà, l’en-deçà de nos regards, de nos perceptions. Et toujours le refus d’embrasser l’abstraction, le « non figuré », dans une motivation sous-tendue par la volonté. Il me fallait l’approcher par moments et revenir vers ce dont j’étais plus familière.

Le virage, s’il en est un, s’est produit lorsque plus « rien » (Nada) ne m’est semblé valable, possible, réel. Traversée mystique. Nuit obscure des sens, de l’âme.

Quarante ans de peinture. Je commence tout juste à intégrer l’idée de la lenteur. L’idée du temps qui prend son Temps. Naissance calme. Nouvelles pistes, comme des expériences à mener dans une peinture toujours nouvelle et à venir. Écritures, calligraphies spontanées qui entraînent le geste du mouvement. La grâce du mouvement.

La notion de Transcendance s’est imposée comme une constante. J’y ai retrouvé d’une certaine manière mon amour de l’arbre. De la représentation de l’arbre. Et puis... et puis ce qui relie la terre au ciel. Et puis… cet axe qui est notre schéma corporel. Organique, vertébral, souffle… Pilier vibratoire de forces, lumières, ombres affirmation de soi, fragilité aussi.

Dans le silence de mon atelier, c’est le mot « Échelle de Jacob » qui a pris sa place.

Comme une lecture archétypale du corps humain dans toutes ses dimensions. Les Taoïstes parlent du « Souffle-Esprit ». Comment l’exprimer mieux ?

Clermonde

Exposition mai 2015

Danse 1
Danse 2
L'Echelle De Jacob Printemps
L'echelle De Jacob
Migrations
Sama
Terre Ciel
Cathare
Grand Chêne
Le Seul Silence
Paysage d'Hiver 1
Paysage d'Hiver 2