Michel Graff : Une palette lyrique

Michel Graff : Une palette lyrique

Michel Graff

Pour qui les connaît, la peinture de Michel Graff que la Galerie cachée est heureuse de présenter du samedi 4 au lundi 27 juin ressemble à l’homme. Robustesse et sérénité, délicatesse et puissance…

L’œuvre et son créateur s’appuient sur la stimulante, rassurante et délicate présence d’Yvette et sur une palette sans cesse en mouvement, sans cesse relancée par des rouges puissants, des bleus profonds mais aussi des jaunes et des verts si souvent mal aimés

« Lorsque je commence une toile aujourd’hui je me lance un défi, je suis en conflit avec elle. Je sais que j’arriverai à la maîtriser mais je ne sais ni quand ni comment », confie Michel Graff.

Si l’on cherche l’origine de sa peinture, il faut lever les yeux jusqu’à ses cheveux blancs.

« Comme tous les enfants j’ai dessiné. Je ne me suis jamais arrêté », se souvient-il. « Pourquoi je peins encore ? Quand je me pose la question je n’ai pas de réponse très précise, j’en ai besoin c’est tout. Peut-on vivre sans Art ? Oui mais tellement moins bien. »

Les cheveux blancs de Michel Graff disent qu’il est homme et artiste de la seconde moitié du XXe siècle. Le monde sortait de la Seconde guerre mondiale, il avait frôlé l’anéantissement, vécu l’horreur des camps de la mort, découvert celle de la bombe atomique…

C’est alors qu’est né le mouvement de « l’abstraction lyrique ».

« Les artistes subissent ce que certains appellent le progrès et les situations économiques du moment, ils s’en arrangent. Les difficultés doivent être une source d’inspiration », dit-il.

Des peintres se sont engouffrés dans les brèches ouvertes au temps d’une autre déflagration par des aînés comme Vassily Kandinsky ou Kasimir Malevitch.

Leur mouvement est né CONTRE, contre les traditions d’un monde qui venait de s’écrouler.

C’est le cas de la plupart des mouvements artistiques, mais l’abstraction lyrique est surtout née POUR. Pour arracher l’artiste à un « réel imposé », pour lui redonner liberté, spontanéité, instinct.

« La création ne s’explique pas, on la ressent. La connaissance de l’abstraction ne s’improvise pas. Il faut travailler longtemps pour surmonter toute contrainte », précise Michel Graff.

C’est ce chemin qu’il a suivi, comme les Mark Rothko, Jackson Pollock, Sam Francis, Joan Mitchell aux Etats-Unis et, en France et en Europe, les Georges Mathieu, Hans Hartung, Nicolas de Staël, Pierre Soulages, Zao Wou-Ki et aujourd’hui Michèle Destarac ou Martine Trouïs.

Comme ces artistes, Michel Graff croit à la puissance du geste, de la couleur et de l’émotion.

De masse de couleur en vibration, il attire, capte le « regardant », l’invite à entrer dans le tableau pour y découvrir ses propres émotions dans une expression pure et individuelle.

« Je peins pour moi et je suis comblé quand une personne prend du plaisir à regarder ma toile. Ainsi se créent des relations complices », dit-il. « Je voudrais partager avec un grand nombre la force de la sensibilité ».

Laissez-vous inviter.

Jean-Paul Couret

 

Bleu Paquet
Chemin Faisant
Espace Coquelicot
L Initiation
La Fete Des Poupees
La Palissade
La Voie Aux Mysteres
Le Discret Efficace
Le Miroir De L Espace
Le Rouge C Est Douillet
Legerement Plus Lourd
On Dejeune A La Plage
Un Bout De Village
Un Pas De Seduction
Une Lueur Dans Le Sable

Michel Graff : Parcours

né à Paris en 1938, vit et travaille à Draveil (Essonne)

1959   Diplôme des Arts Appliqués  Paris -  1961  Professorat de Dessin d'Art de la Ville de Paris
1966 à 1969 Fréquente l'atelier de peinture Jac Adam - Issy les Moulineaux
2010 Fondation de France  - Lauréat Prix Charles Oulmont

Expositions particulières et Galeries :

1986-1987 Clamart-La Galerie, 1991 à 1993 Dourdan - Galerie Blanche de Castille, 1991 Issy les Moulineaux -Galerie 43, 1994 à 2012 Paris-Galerie Médiart, 1994 à 2006 Madrid -Espagne-Galerie Novart, 1996-2012 - Draveil - Château de Villiers, 1997-1998 – Paris Pavillon Gabriel,  1997 à 1999 Langerwehe Allemagne Nick Atelier, 1998 - Massy Opéra de Massy,  2000 à 2009 – Paris Galerie Odile Mauve, 2002-2006 – Caen Galerie Wam, 2002 à 2006 Moret sur Loing Galerie Arthé, 2004 à 2015 - Conilhac Corbières Galerie l'Art dans le Ruisseau  -  2005 Seloncourt (Doubs) Centre Culturel Cyprien Foresti, 2005 – Corbeil Galerie Cloître Saint Spire  - 2005 Abbaye de Trizay (Charente) Centre d'Art Contemporain, 2006-2007 Paris Académie 25 - 2006 à 2015 Courtenay (Loiret) Galerie des Ormes – 2007 Le Caire Egypte-La Galerie de l'atelier, 2008 à 2010 Carla Bayle (Ariège) Galerie des remparts - 2010-2012  Carla Bayle Galerie de l’hirondelle, 2010  Paris Galerie Olivia Ganancia, 2011-2015 Le Vigan Festival du Vigan –  2012 Paris  Espace  Etoile-Saint Honoré, 2013 à 2016 Chavignol Galerie Garnier-Delaporte -  2013 La défense – Cnit Exposition Art O’ Clock Galerie Garnier-Delaporte, 2015-2016 Lille- Foire Art Contemporain  Art Up Galerie Garnier Delaporte –  2014 Paris Galerie Cube Blanc, 2015-2016 Mirepoix La Galerie Cachée

Principales Expositions de groupe à partir de 1994 :

Paris Galerie Médiart, Le Mans Puls’Art, Paris Centre Culturel d’Egypte, Rue des Arts Carla Bayle, L’Art dans le ruisseau Conilhac, Académie 25 Paris, Galerie Wam Caen,  Association Mouvement d’Art Contemporain Chamalières,
Exposition Itinérante : Barcelone, Séville,Valence, Madrid Espagne
Invité d’Honneur 10éme Biennale Internationale Le Caire Egypte

Principales participations  aux salons parisiens à partir de 1967 : 

Sud 92, Biennale Sud 92, Itinéraires ,  Réalités Nouvelles,  Comparaisons Grand Palais, Cité Internationale des Arts Biennale 109, Abstraction Narrative et Lauréat Prix Charles Oulmont.

Participation aux salons étrangers :

Sélection Comparaisons  Galerie Zamenhof  Italie, Milan, Venise, Lecce
Sélection Réalités Nouvelles  Chine Pékin
Exposition d’artistes Français     Japon-Osaka

BIBLIOGRAPHIE : 

1995 Madrid , Correo Del Arte - El Punto De Las Artes - Espiral De Las Artes, 

1997, Grenade, Arte + Sur

2000-2002-2007  Egypte, Azzaman  Arabic, Artistes  hors  cercle de critiques, Okasha - Daily News Paper, 

2002-2004 France, Artension n° 8 et 19

2012  Jean Pierre Delarge  - Dictionnaire des arts plastiques, modernes et contemporains – Editions Gründ

2015 France, Univers des Arts n°180